​Biographie

​Né le 6 juillet 1971 au Sentier (VD), je crée en atelier à Cossonay et vis à Ferreyres (VD).

Dans mon enfance, je pratique beaucoup le dessin, et obtiens un premier prix à 16 ans au collège secondaire. Cette affinité avec le dessin est peut-être génétique : mon père est lui-même doué dans cette discipline, et mon grand-père peint régulièrement en tant qu’amateur.

Je délaisse les crayons pour le sport d’élite : je pratique le saut à skis et le ski de fond de jusqu’en 1992; employé de commerce, je change d’orientation en 1998 et me forme en tant que comédien professionnel ; je pratique le métier de 1998 à  2010. Je reprends la création picturale fin 2009. J’obtiens aussi un diplôme de massothérapeute cette même année; je pratique cette discipline et le soin énergétique à mi-temps depuis lors, l’autre moitié de mon temps étant consacrée à la création.

Autodidacte, j’élargis néanmoins mes connaissances artistiques par le biais des réseaux sociaux et d'internet, des expositions, des formations et rencontres avec mes pairs, des visites de musées et galeries.

De 2010 à 2012, j’explore le pastel, le crayon, le collage et l’acrylique. Il s’agit pour moi de trouver mon identité et de savoir ce que je veux transmettre à travers mon art. Particulièrement inspiré par Gerhard Richter, je développe dès 2012 une technique de travail similaire; je choisis le médium acrylique, qui correspond le mieux à mon rythme de création rapide; j’expose pour la première fois en 2012 à la Galerie Nelly L’Eplattenier à Lausanne.

Entre 2012 et 2015 j’expose à une vingtaine de reprises.

Courant 2015, j’intègre Riv’art, un collectif d’artistes basé à Nyon, avec lequel nous organisons des expositions collectives chaque année et échangeons sur nos pratiques.

De 2016 à 2019, j’expose à une quinzaine de reprises, principalement dans des galeries romandes. Dans le même temps, je développe trois techniques de création bien distinctes les unes des autres.

Je suis inspiré par les peintres franco-chinois Zao Wou-Ki, Chu Teh Chun, Wang Yan Cheng.

En 2019, je me forme à la peinture figurative à l'huile avec Rafael Barria, artiste chilien résidant dans ma région. J’expose dans deux galeries vaudoises.

En 2020, je suis initié par l’artiste professionnelle Barbara Bonvin à la technique des pigments et de la tempera. Je travaille uniquement ces médiums depuis ; je crée aussi mes propres pigments minéraux, ainsi que mes propres châssis en bois. Je donne deux expositions cette année-là.

En 2021 je présente une année de travail aux pigments à la Galerie François Fontaine à Satigny ; une trentaine d’œuvres sont vendues. Une galerie en Chine me propose un contrat d’exclusivité de 10 ans pour l’Asie ; les conditions ne me permettent pas de m’engager.

En 2022 j’exposerai dans deux galeries romandes et à la clinique la Lignière à Gland. La Fondation l’Estrée à Ropraz suit mon travail. Des projets d’expositions sont à l’étude pour 2023.